Le Mensonge du Singe, de Christophe Tostain, Festival « Actuelles XX » TAPS Laiterie, Strasbourg

Le Mensonge du Singe, monologue écrit par Christophe Tostain trace la vie d’un homme habitant une zone pavillonnaire. Seul, il fuit cette société aseptisée dans laquelle il est contraint de vivre. Ce texte a été lu le 23 mars 2018, lors du festival des Actuelles XX au TAPS Laiterie.

Mise en voix et lecture du monologue : Jérôme Rigaut

Lecture : Nathalie Bach-Rontchevsky

Batterie : Yuko Oshima

Scénographie : Clémence Chiron, Anton Grandcoin, Chloé Marliot, et Kapitolina Tcvetkova-Plotnikova, réalisée dans le cadre de notre formation en scénographie à la HEAR avec François Duconseille

Photo : Clémence Chiron

Merci à Denis Rondel, régisseur général du TAPS Laiterie, pour sa confiance et son soutien tout au long du projet.

Le mensonge du singe_0678

Maquette de la lecture, échelle 1/50ème, photo : TAPS

Texte de Christophe Tostain, "Le mensonge du singe" mis en voix

Proposition spatiale avant l’arrivée du public

La scénographie emprunte les codes des zones pavillonnaires. Nous proposons un point de vue différent de la lecture, pour chaque spectateur. Les déplacements (entrée et sortie) sont régis par des primevères, axes de signalétiques positionnés au sol.

Texte de Christophe Tostain, "Le mensonge du singe" mis en voix

Jérôme Rigaut lisant le monologue

Texte de Christophe Tostain, "Le mensonge du singe" mis en voix

Nathalie Bach-Rontchevsky, lecture de moments de respiration

Le mensonge du singe_0671

Yuko Oshima à la batterie, en inter-relation avec le texte. Photo : TAPS

Texte de Christophe Tostain, "Le mensonge du singe" mis en voix

Jérôme Rigaut et Yuko Oshima

Texte de Christophe Tostain, "Le mensonge du singe" mis en voix

Jérôme Rigaut, Nathalie Bach-Rontchevsky et Yuko Oshima

Publicités

2 réflexions sur “Le Mensonge du Singe, de Christophe Tostain, Festival « Actuelles XX » TAPS Laiterie, Strasbourg

  1. Une très belle scénographie, chapeau bas. J’attends le prochain spectacle avec impatience !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.